Site personnel de Georges DICK
 
Rechercher :
 
 Depuis bien longtemps....   Les premiers casinos virtuels   Le grand ménage et la concentration 

  Retour à l'accueil  
 
 
  Me contacter

  Android

  NoSQL

  Pebble

  Parcours professionnel

-
  Mon C.V.

-
  Les jeux d’argent en ligne (poker, paris sportifs, casinos virtuels et autres)

-
  Internet

-
  Mes métiers

-
  Open Source

-
  La Sécurité des Systèmes d’information.

-
  Exemples

  Personnel

-
  Les ordinateurs qui m’ont le plus marqué.

-
  Quelques activités annexes



 

 

 
  Depuis bien longtemps....  


Depuis trois générations et à mon exception près, tous les hommes de ma famille ont étés employés de jeux au Casino de Monte-Carlo, certains accédant même à des postes de direction (aujourd’hui plus un seul n’y travaille).

Très peu de temps après ma première utilisation d’Internet (1994 !), j’ai commencé à m’intéresser au marché des jeux en ligne, au point de mener dès le départ une veille technologique (et légale) très active.

Après divers contacts infructueux, j’ai été appelé un jour de l’année 2000 par la S.B.M. pour mener à bien toute la partie technique de l’étude de faisabilité d’un casino virtuel qui devait s’appuyer sur le prestige et le savoir-faire du Casino de Monte-Carlo.

Ce projet a duré trois années, a très largement dépassé le stade de l’étude ou le simple cadre technique :
Il s’est terminée par la mise en place dans la salle machine de la S.B.M. de tout le nécessaire pour démarrer un casino virtuel (serveurs, logiciels, liaisons Internet, site web, systèmes de paiement, etc.). Malheureusement il n’y a pas eu de lancement, deux crises étant passées par là (une certaine bulle et le tristement célèbre 11 septembre), le tout dans un contexte légal devenant de plus en plus restrictif (Aujourd’hui la S.B.M. a changé son fusil d’épaule et a pris des participations dans plusieurs prestataires de jeux en ligne (BetClic, Everest Gaming).

L’arrêt brutal du projet ne m’a pas empêché d’acquérir (et de conserver) un savoir-faire unique, et surtout de continuer mes veilles technologiques et légales.

Aujourd’hui, le cadre légal international et notamment européen, se dessine (enfin, mais très progressivement) dans le sens pragmatique, c’est à dire une légalisation des sites de jeux d’argent en ligne. En effet, même si l’époque des débuts -presque digne du Far West- est aujourd’hui révolue, la nature d’Internet et l’état des technologies font que l’interdiction, loin de protéger les joueurs (prétexte "officiel" le plus utilisé), ne fait que favoriser les sites de jeux hébergés dans des pays qui ne sont pas tous "très regardants".



 

 

Design Stud' © 2004 pour Kitgrafik

© Georges DICK